N’en perdez pas une miette

Tous les articles

De quoi avez-vous besoin pour ouvrir un restaurant ?

6 juin 2019 | Conseils d'experts
De quoi avez-vous besoin pour ouvrir un restaurant ?

Ouvrir son propre restaurant correspond bien souvent à l’aboutissement d’un véritable parcours du combattant pour le porteur de projet. Entre choix du concept, recherche du lieu, démarches administratives et achat de matériel, ouvrir un restaurant demande avant tout d’être méthodique et organisé. Vous avez envie de vous lancer mais ne savez pas par où commencer ? Reprenons ensemble les différentes étapes capitales à ne surtout pas négliger avant d’envoyer les bristols pour la soirée d’inauguration.

1- Faire la différence

Ouvrir son propre restaurant, c’est bien ! Y attirer des clients qui deviendront vos principaux ambassadeurs, c’est mieux ! Pour vous démarquer au cœur d’un marché hautement concurrentiel, vous allez devoir faire preuve d’originalité. Votre établissement doit faire la différence. Pour ce faire, vous devez avant toute chose identifier votre valeur ajoutée. Il peut s’agir d’un concept novateur, d’un type de cuisine qui n’existe pas dans votre ville, d’une décoration singulière, bref, il vous faut proposer quelque chose de nouveau !

2- Élaborer un business plan

Le business plan vous permettra de savoir vers où vous allez et comment prendre en charge certaines problématiques.  Il contient de multiples informations qui doivent être classifiées, telles que :

  • Le concept
  • L’objectif commercial
  • Votre étude de marché
  • Le financement
  • Les assurances
  • Le lieu d’implantation
  • Les horaires d’ouverture
  • Votre offre culinaire
  • La planification des effectifs avec l’organigramme de l’équipe
  • La problématique liée aux nuisances sonores
  • Votre stratégie marketing et communication
  • Un rétroplanning des tâches à effectuer avant l’ouverture
  • L’évaluation des facteurs risques et chances

Cette étape est cruciale car, si elle est correctement menée, elle sera l’élément clé qui vous permettra :

  • de séduire et convaincre les investisseurs quant à la solvabilité de votre projet
  • d’avoir une vue d’ensemble précise de votre projet

3- Trouver LE lieu

Parfois soumis à des contraintes budgétaires, les restaurateurs commettent l’erreur de négliger la qualité et l’accessibilité du lieu dans lequel ils envisagent d’ouvrir leur restaurant. Pour que votre restaurant devienne un lieu de passage, encore faut-il qu’il soit visible et facilement accessible. Pensez notamment à choisir un lieu fréquenté par le public que vous ciblez. On ne choisira pas le même endroit si l’on souhaite vendre de la restauration rapide à des étudiants ou si l’on se lance dans la haute gastronomie pour des chefs d’entreprise pressés mais gourmands. Enfin, référez-vous à votre business plan pour vous assurer que le loyer rentre dans vos évaluations de départ.

4- Travailler votre communication

Vous avez franchi ces étapes avec brio ? A présent, il va vous falloir penser marketing et réfléchir aux outils de communication les plus appropriés pour toucher votre cible. C’est là notamment que le choix d’une bonne PLV de glace s’avère capital pour booster vos ventes et réenchanter le moment du dessert. Flyers, affiches, publicité et interview auprès des médias locaux mais aussi et surtout : présence sur le web ! A l’heure du tout numérique, ne faites pas l’économie d’un site internet correctement référencé et d’une présence pertinente et efficace sur les réseaux sociaux.

5- Formalités administratives

Une fois toutes ces étapes réglées, et afin d’être en règle, penchez-vous sur ces derniers détails :

  • Ouvrir un compte bancaire professionnel
  • Afficher vos qualifications professionnelles
  • Obtenir vos licences et patentes
  • Vous acquitter des éventuels droits musicaux
  • Faire l’acquisition des basiques de sécurité : une trousse de premiers secours, un panneau indiquant la sortie de secours, un extincteur.

Ça y est :  vous êtes prêts à vous lancer dans l’aventure de la gastronomie.

Partager cet article :