N’en perdez pas une miette

Tous les articles

Vendre des glaces, est-ce rentable ?

3 mars 2023 | Conseils d'experts
Vendre des glaces, est-ce rentable ?

« Vendre des glaces, est-ce rentable ? » : Bien sûr, nous savons que vous attendez bien plus que ce genre de réponses. Vous voulez savoir si vendre des glaces est rentable avec de véritables preuves : des chiffres, des statistiques, des pourcentages, des données… En somme, avant de lancer votre projet et ouvrir un glacier, vous désirez avoir de la data.

Cependant, avant de vous prouver par A + B que vendre des glaces artisanales est rentable, laissez-nous vous rappeler quelques fondamentaux. Il faut être passionné par le goût et par le produit, être persévérant et ambitieux. En somme, et sans mauvais jeux de mots, il faut avoir faim de réussite et soif de succès !

Vous voulez en savoir plus sur le marché de la glace artisanale ? Est-il rentable ? Quels sont les futurs défis du marché de la crème glacée ? La Compagnie des Desserts vous en dit davantage sur ce sujet afin de vous aider à démarrer votre projet (givré).

Analyse du marché de la vente de glaces

La glace séduit un grand nombre de consommateurs. Dès que les beaux jours arrivent, toute la population française – et pas que  ! – se donne rendez-vous chez le glacier pour déguster ses meilleures crèmes glacées artisanales. Mais alors, est-ce réellement un met qui rassemble tout le monde ?

Comme vous le savez, il s’agit d’un marché très sensible à la saisonnalité. Lors de la période estivale, les glaciers réalisent 76,8 % de leur chiffre d’affaires. C’est, en effet, entre avril et septembre que la demande est la plus forte : un marchand de glaces peut voir ses marges bénéficiaires atteindre les 40 %  ! Cependant, ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte pour analyser le marché de la glace. D’après une étude de Statista, les européens sont de gros mangeurs de desserts glacés. Il n’est donc pas étonnant de retrouver la France dans le Top 20 des passionnés de crèmes glacées. Plusieurs chiffres prouvent que le marché de la glace se porte bien dans l’Hexagone :

  • 16,7 kg pour les Belges ;
  • 9 kg pour les Espagnoles ;
  • 4,9 kg pour les Français ;
  • 3,7 kg pour les Allemands.

On sait ce que vous allez nous demander : « Concrètement, combien de Français dégustent des glaces, afin de savoir s’il s’agit d’un marché porteur ? ». Figurez-vous que 80 % des habitants de l’hexagone sont amateurs de glaces artisanales. Synonymes de plaisir, gourmandise et fraîcheur, elles sont largement préférées aux glaces industrielles. Même si seulement 20 % des glaces sont dégustées en dehors du foyer, celles artisanales sont préférées pour la transparence de leur recette, le goût et le plaisir que symbolise ce moment de dégustation.

Et attendez, là on ne vous a parlé que des marchés français et européen… Mais s’il vous vient une envie de conquérir le monde, sachez que le marché mondial des glaces et sorbets était estimé à 57,9 milliards de dollars en 2018. Il devrait progresser à un TCAC (taux de croissance annuel composé) de 4,9 % entre 2019 et 2025 pour atteindre 84,9 milliards de dollars en 2025. Des chiffres qui vous font tourner la tête, n’est-ce pas  ? Alors, même si le marché mondial est dominé par les grands industriels Unilever, Mars, Nestlé, General Mills, Lotte ou encore Dunkin’ Brands, le potentiel est immense et de réelles belles opportunités sont à saisir en proposant des glaces à la vente. Saisissez votre chance !

Combien de glaces faut-il vendre pour atteindre la rentabilité ?

Parmi les questions que l’on se pose lors de l’ouverture de sa boutique de glaces, revient forcément la fameuse : « Combien faut-il vendre de produits pour être rentable ? ». Au risque de vous décevoir, nous n’avons pas une réponse toute faite. Tout dépend de l’emplacement de votre boutique, de sa taille, des produits et services que vous proposez, du prix auquel vous les proposez… Comme vous le constatez, de nombreux critères entrent en compte pour estimer le chiffre d’affaires moyen d’un glacier. Par ailleurs, comme ce dernier est souvent confondu avec le bénéfice et le résultat, la Compagnie des Desserts vous propose une rapide piqûre de rappel :

  • le chiffre d’affaires = nombre de produits vendus x prix unitaire ;
  • le bénéfice = chiffre d’affaires – coûts de production ;
  • le résultat net = produits – charges.

Bien sûr, pour savoir si vous êtes rentable ou non, vous devez également prendre en compte les différents frais que vous payez. En plus des salaires de vos employés, vous devez de plus rentabiliser votre matériel de glacier, ainsi que le loyer et les charges de votre local ou camion ambulant. Il est primordial de prévoir un budget pour la gestion courante de votre entreprise !

Selon quel type de glaces et sorbets en vente, vous devrez adapter le prix de vente. En effet, un produit bio ou gluten free n’aura pas le même coût qu’une glace dite classique. Il en va de même pour son contenant : qu’il s’agisse d’un pot ou d’un cône, les tarifs varient aussi. Le format est aussi à prendre en compte pour la valorisation des produits en boutique. Par exemple, au sein d’une PME de moins de 10 salariés, les prix des glaces avoisinent les tarifs indiqués ci-dessous :

  • 3,90 euros une boule ;
  • 5,60 euros deux boules ;
  • 6,90 euros les trois boules.

Combien de temps faut-il pour devenir rentable en vendant des glaces ?

Vous rêvez de devenir glacier  ? Super projet  ! De belles opportunités sont à saisir. Oui, mais en combien de temps ? SumUp, société de terminaux de paiement, a interrogé 2 061 entrepreneurs dans plusieurs pays européens dont 505 en France afin de mieux comprendre les principaux facteurs de réussite dans l’entrepreneuriat. Alors que ressort-il de cette étude ?

  • 56 % des TPE sont plus rapidement rentables lors de la première et deuxième année que des entreprises de plus grande envergure.
  • Dans le secteur du commerce de détail, de la restauration et des loisirs, 8 % des entreprises sont rentables en moins d’un an, 45 % entre une et deux années, 30 % en 3 ans et 17 % entre 4 et 5 ans.

Comme vous pouvez le constater, la moitié des entreprises devient rentable au cours de la première année. Toutefois, le domaine de la restauration, et de ce fait celui des glaciers, s’avère être rentable en deux ans. Pour que votre commerce prospère, il vous faudra donc faire preuve de persévérance et d’abnégation. Pour optimiser votre temps et gagner en rentabilité, vous devrez respecter quelques mantras, à savoir :

  • vous tenir à votre stratégie et à votre concept (glaces artisanales bios, au lait frais, végan, camion ambulant…) ;
  • proposer des produits qualitatifs ;
  • bien gérer votre marge et bien placer votre trésorerie.

Les défis du marché pour les vendeurs de glaces

Le marché de la glace a explosé entre 2019 et 2020 avec une hausse de plus de 10 %. Au vu de la croissance exponentielle du marché, il est légitime pour vous de vous demander quels défis vous attendent dans les années à venir.

Tout d’abord, sachez que parmi les grandes tendances en cours et à venir, vous devrez continuer de répondre aux (nouvelles) habitudes alimentaires des consommateurs. Avec 13,5 % de croissance, le bio est une valeur sûre, sur laquelle vous pouvez miser  ! Mais ce n’est pas tout  ! La tendance est également aux formats pockets, comme les pots et les mini-pots, même si les bâtonnets dominent encore et toujours ce marché (+ 4,8 %/an de 2014 à 2020).

En somme, pour relever les défis de demain, il vous faut innover  ! Le marché des glaces est celui qui, en alimentaire, offre le plus d’innovations (10 % du CA total glace vs 2,5 % en moyenne sur les PGC – produits de grande consommation). La glace artisanale est synonyme de plaisir gourmand. Chaque année, il faut donc sublimer les mélanges en faisant rencontrer deux glaces dans un même pot ou en proposant une toute nouvelle saveur. Cette originalité vous permettra de vous démarquer de la concurrence et fidéliser votre clientèle.

Vous connaissez, à présent, toutes les informations nécessaires pour ouvrir votre glacier et faire prospérer votre affaire le plus rapidement possible. Alors, qu’attendez-vous pour lancer votre business de produits glacés et écrire votre success story ?

Partager cet article :